Les enceintes acoustiques

 

 

La plupart des appareils des chaînes haute fidélité actuelles ont des caractèristiques satisfaisantes dont on ne peut constater de différences importantes .

  

La différence significative se situe au niveau des enceintes acoustiques . Une enceinte a toujours une bande passante moins équilibrée qu’un amplificateur .

 

Ce qui compte absolument est de choisir des enceintes en fonction de la taille de la pièce d’écoute , de l’endroit ou elles sont placées , de la distance d’écoute .

  

Il faut mieux écouter des enceintes moyennes mais adaptées aux critères évoqués ci-dessus que des bonnes enceintes non adaptées aux conditions d’écoute .

 

Les fabricants d’enceintes acoustiques testent leur produits dans des pièces spéciales aux parois traitées acoustiquement  ( dépourvues de résonances ) .

    

                                                                                                                                                                        Petite pièce  >

  

Ce qui pose problème est le niveau des sons graves par rapport au reste de la bande passante

  

car il varie selon l’environnement proche des enceintes .

   

Les sons graves sont canalisés par les parois ( murs , sol , plafond  ) ce qui augmente leur niveau relatif ( de x2 à x4 ).

  

 Les pires endroits sont les coins des pièces . En général plus les haut-parleurs et les enceintes sont grands ,

 

plus le niveau de grave est fort . Dans un intérieur moyen un haut-parleur de grave de 17cm semble un bon choix .

 

On peut ajuster le niveau de graves en éloignant plus ou moins les enceintes des murs ou du sol  ( pieds ) .

  

Le point d’écoute idéal d’une chaîne haute fidélité est obtenu quand  l’endroit ou est situé l’auditeur et les enceintes forment un triangle équilatéral .

  

Un bonne distance des cotés de ce triangle est de l’ordre de deux mètres . Si on s’éloigne des enceintes on entend d’autant plus la réverbération de la pièce .

 

Les sons graves sont omnidirectionnels  alors que les sons aigus sont directionnels . Il faut mieux diriger les enceinte vers les oreilles de l’auditeur .

 

L’oreille n’entend pas les sons graves et aigus de la même manière selon le volume du son . Plus le son est fort plus l’oreille entend les sons graves et aigus .

 

Il faut écouter si possible un enregistrement au volume correspondant à celui des instruments ou chanteurs dans la réalité .  

                Grande  pièce  >

Un point important est le rendement des haut-parleurs ( exprimé en décibels ) . +3dB signifie puissance acoustique multipliée par deux .

 

Un amplificateur de 30 watts avec une enceinte de rendement 90 dB a le même niveau sonore qu’un amplificateur de 60 watts avec une enceinte à 87 dB .    

 

Ce qui compte pour un amplificateur est la puissance efficace continue ( true RMS ) . Termes abusifs : puissance musicale ,  admissible ,  maximum , PMPO .

 

Pour reproduire toute l’étendue des fréquences audibles il est nécessaire et suffisant qu’une enceinte soit équipée de deux haut-parleurs ( deux voies ) . 

  

Dans l’ enceinte se trouve un filtre qui sépare les féquences destinées à chaque haut parleur . Celui-ci est constitué principalement

          

de bobines et de condensateurs . Il éxiste par contre des hauts parleurs dits « bi cônes »  ou un petit cône léger est collé au centre

 

du grand . Ils donnent un résultat assez correct et il n’ y a alors pas de filtre .

    

L’impédance ( en général  8 ohms ) et la tenue en puissance  des enceintes acoustiques ne sont pas des valeurs très précises mais plutôt un ordre d’idée .

 

Ne pas oublier que les amplificateurs et enceintes de chaîne haute fidélité ne sont pas destinés à sonoriser une pièce . Dans ce cas il risquent fort d’ être détruits  .

 

Il est important de respecter le sens de branchement des enceintes acoustiques par les  bornes rouges et noires , sinon le niveau ( volume ) des graves est diminué .

 

A ce moment , les hauts parleurs  fonctionnent à l’ envers , quand la membrane de l’ un sort , l’ autre rentre . On appelle ce cas : opposition de phase .